QCM : Qu’appelle-t-on une maladie multifactorielle ?

Révise les notions essentielles:

Des modifications du génome des cellules somatiques surviennent au cours de la vie individuelle par mutations spontanées ou induites par un agent mutagène ou certaines infections virales. Ces mutations spontanées peuvent donner naissance à une lignée cellulaire dont la prolifération incontrôlée est à l’origine de cancers.

On connaît, de plus, des facteurs génétiques hérités qui modifient la susceptibilité des individus à différents types de cancers. La connaissance des causes d’apparition d’un type de cancers permet d’envisager:

  • des mesures de protection: évitement des agents mutagènes, surveillance régulière en fonction de l’âge, vaccination
  • des traitements : médicaments, thérapie génique par exemple
  • des guérisons.

La plupart des pathologies d’origine génétique sont dues à l’interaction de nombreux gènes. Certains allèles de certains gènes rendent plus probable l’apparition d’une pathologie: on parle de gène de susceptibilité. Le fond génétique individuel intervient dans la santé de l’individu. De plus, mode de vie et conditions de milieu peuvent interagir dans la probabilité d’apparition d’une pathologie (on peut citer, par exemple, la sensibilité aux rayonnements solaire). On parle de maladie multifactorielle.

Le cancer est la conséquence de modifications génétiques qui altèrent la régulation du cycle cellulaire. Les produits des proto-oncogènes et des gènes suppresseurs de tumeurs (P53) assurent la régulation de la division cellulaire. Une modification qui intensifie démesurément l’activité d’un proto-oncogène le transforme en un oncogène (Ras) capable de déclencher une croissance cellulaire excessive et de provoquer le cancer. Un gène suppresseur de tumeurs code pour une protéine qui empêche toute division cellulaire anormale. Une mutation de ce type de gène qui diminue l’activité de ses protéines exerce des effets semblables à ceux de l’activation d’un oncogène. Dans le modèle d’apparition progressive du cancer, l’accumulation de mutations multiples touchant les proto-oncogènes et les gènes suppresseurs de tumeurs modifie les cellules normales en cellules cancéreuses. Des progrès techniques dans le séquençage de l’ADN et de l’ARNm permettent d’envisager des traitements personnalisés du cancer. Un individu qui hérite d’un oncogène ou de l’allèle mutant d’un gène suppresseur de tumeurs a une prédisposition plus élevée à souffrir de certains types de cancer. Certains Virus favorisent l’apparition du cancer par l’intégration de l’ADN viral dans le génome des cellules.

Laisser un commentaire