Chapitre 8: La défense du corps humain par l’immunité non spécifique

De quoi les personnes ayant attrapé le SARS-Cov2 meurent-elles pour la plupart d’entre-elles ?

  • Entrez cette phrase dans un moteur de recherche, et faites une synthèse des informations disponibles.

Virions icosaédriques du coronavirus (au MET)

Description de cette image, également commentée ci-après
Photo Credit: Content Providers(s): CDC/Dr. Fred Murphy — This media comes from the Centers for Disease Control and Prevention‘s Public Health Image Library (PHIL), with identification number #4814.
Capture d’écran 2018-02-12 à 16

Rappels de collège:

https://www.france.tv/france-4/il-etait-une-fois-la-vie/saison-1/1388019-les-sentinelles-du-corps.html

  • Relier le monde microbien hébergé par notre organisme et son fonctionnement: ubiquité, diversité et évolution du monde bactérien.
  • Expliquer les réactions qui permettent à l’organisme de se préserver des micro-organismes pathogènes.
  • Argumenter l’intérêt des politiques de prévention et de lutte contre la contamination et/ou l’infection.
  • Mesures d’hygiène, vaccination, action des antiseptiques et des antibiotiques.

Vocabulaire à maitriser: macrophages, phagocytose, médiateurs chimiques de l’inflammation, interleukines, récepteurs de surface, réaction inflammatoire, médicaments anti- inflammatoires.

Notions essentielles:

Très rapidement mise en œuvre, l’immunité innée est la première défense active à intervenir. Elle se manifeste par une réaction inflammatoire aigüe qui ne nécessite pas d’apprentissage préalable, autrement dit, elle n’est pas spécifique de l’agent infectieux. Mais comme l’a découvert Jessica Quintin (2011), on peut l’entrainer. Lors d’une primo-infection au Coronavirus, cette réaction est exagérée, sans que l’on sache vraiment pourquoi.

La réaction inflammatoire est génétiquement héritée.La réaction inflammatoire est présente dès la naissance. Elle repose sur des mécanismes de reconnaissance et d’action très conservés au cours de l’évolution qui font que tous les organismes pluricellulaires possèdent ce mécanisme de défense. Très souvent, seule cette réaction suffit à neutraliser l’agent infectieux: c’est comme cela que se défendent tous les invertébrés.

Des cellules sentinelles aidées de mastocytes et de macrophages coopèrent durant cette réaction. Les situations qui voient son activation sont variées : lésion tissulaire, infection ou cancer.

C’est une première ligne de défense qui agit d’abord seule puis se prolonge pendant toute la réaction immunitaire adaptative. La réaction inflammatoire aiguë est un mécanisme essentiel de la réaction immunitaire qui deviendra spécifique de l’agent infectieux.

La réaction inflammatoire aiguë met en jeu des molécules à l’origine de symptômes stéréotypés : rougeur, chaleur, gonflement et douleur. Elle prépare le déclenchement de l’immunité adaptative. Des cellules présentatrices d’antigènes se déplacent dans les ganglions lymphatiques afin des présenter les antigènes aux lymphocytes.

 Définitions:

Comment l’organisme réagit-il à une contamination?

  • Quelles sont les portes d’entrée d’un organisme?
  • Quelles sont les défenses immédiatement mobilisables pour circonscrire la contamination?
  • Où sont-elles positionnées?
  • Combien de temps ces défenses prennent-elles pour se mettre en place?
  • Combien de temps faut-il pour stopper l’invasion puis se débarrasser du micro-organisme?

Une porte d’entrée facile pour les micro-organismes, les voies sexuelles: voir la vidéo « Tout sur les IST »

ACUTE INFLAMMATION 2009

Bac S –Sujet de SVT –Session 2018 –Émirats Arabes Unis

Un cas clinique de dysfonctionnement de la réaction immunitaire : le syndrome de LAD

cas_clinique_dysfonctionnement_re_action_immunitaire

Capture d’écran 2020-02-05 à 10

Photo de frottis sanguin (x600)

(Prise par une élève de 1ere Spécialité SVT)

Cette cellule est celle d’un globule blanc: mais à quelle catégorie cette cellule pourrait-elle appartenir?

Cellule sentinelle (à gauche), et mastocytes (à droite) sont, au départ, des cellules polynucléaires

Capture d’écran 2019-02-28 à 09

Comment se déroule l’inflammation?

Analysez cette expérience pour le comprendre.

Capture d’écran 2019-02-28 à 09

Comment ça marche un médicament anti-inflammatoire?

Cliquez sur ce lien et faites l’exercice

me_dicament_anti_inflammatoire

Capture d’écran 2019-02-28 à 09
Capture d’écran 2019-02-28 à 09

GLÓBULO BLANCO VS BACTERIA

Le déroulement d’une réaction immédiate à la contamination

Schéma-bilan à recopier

Capture d’écran 2019-02-28 à 09

Analysez ce document et dites ce qu’il signifie.

Capture d’écran 2019-03-14 à 16

En cas d’échec de cette réaction immédiate (souvent caractérisée par l’apparition de pus), il va falloir trouver une autre solution:

=> une réponse spécifique au pathogène qui vient de passer une barrière et qui a gagné une 1ere bataille.

Capture d’écran 2019-02-28 à 09

Programme officiel de 1ere spécialité SVT: L’immunité innée

Connaissances

L’immunité innée existe chez tous les animaux. Elle opère sans apprentissage préalable. Elle est génétiquement déterminée et présente dès la naissance.

Elle repose sur des mécanismes de reconnaissance et d’action très conservés au cours de l’évolution : une dizaine de types cellulaires différents (récepteurs de surface pour la reconnaissance de motifs étrangers partagés par de nombreux intrus) et une centaine de molécules circulantes (interleukines pour la communication entre cellules).

Très rapidement mise en œuvre et présente en tout point de l’organisme, l’immunité innée est la première à intervenir lors de situations variées (atteintes des tissus, infection, cancérisation).

C’est une première ligne de défense qui agit d’abord seule puis se prolonge pendant toute la réaction immunitaire.

La réaction inflammatoire est essentielle.

Elle traduit l’accumulation de molécules et de cellules immunitaires au lieu d’infection ou de lésion. Aigüe, elle présente des symptômes stéréotypés (rougeur, chaleur, gonflement, douleur). Elle prépare le déclenchement de l’immunité adaptative.

Notions fondamentales :

organes lymphoïdes, macrophages, phagocytose, médiateurs chimiques de l’inflammation, interleukines, récepteurs de surface, réaction inflammatoire, médicaments anti- inflammatoires.

Objectifs : à partir d’un exemple, les élèves distinguent le déclenchement d’une réaction immunitaire et l’importance de la réaction inflammatoire.

Des_mole_cules_pour_sonne_l_alarme

metropole_septembre_2014_Caryotype_ge_othermie_antiinflammatoire

nouvelle_caledonie_2015_Magmatisme_mycorhize_anti_inflammatoires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s