Chapitre 7: De la puberté au nouveau-né

Qui fait un œuf, fait du neuf!

André Langaney, généticien.

Ce que vous devez savoir utiliser à l’issue de ce chapitre:

Hormones sexuelles: testostérone, progestérone, œstrogène; organes cibles; follicules; corps jaune; cellules interstitielles, spermatozoïdes, tubes séminifères; gène SRY: gonade différenciée.

L’essentiel:

L’identité biologique est fondée sur le sexe chromosomique: la possession du Y apporte un gène SRY responsable de la production de testostérone. En son absence, les organes reproducteurs se développent dans le sens féminin. La mise en place de ces organes prend beaucoup de temps. Après une formation in-utéro, leur développement s’arrête pendant l’enfance pour ne reprendre qu’à la puberté lorsque le cerveau mature envoi un message aux organes génitaux de reprendre leur activité. A cet âge-là, les premières règles apparaissent, signe d’une reprise d’activité. Tous les mois, un ovule sera produit et sera potentiellement fécondable si des spermatozoïdes sont déposés dans le vagin grâce au pénis. Là, ceux-ci gagneront l’ovule à l’extrémité de la trompe. L’embryon nouvellement formé ira nicher dans la muqueuse utérine. Les règles s’interrompent pour 9 mois. Ces règles, comme la formation des gamètes, sont sous le contrôle d’hormones. Libérées dans le sang, ces dernières agissent sur des organes cibles modifiant leur activité.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s