Chapitre 2: les services que nous rend la Nature… gratuitement!

Les mots que vous saurez utiliser à la fin de ce chapitre: Interaction, services écosystémiques, approche anthropocentrée, approche écocentrée, dépollution, recyclage, approvisionnement, ressource, exploitation . 

L’essentiel:

L’espèce humaine est un élément parmi d’autres de tous les écosystèmes qu’elle a colonisés. Elle y vit en interaction avec d’autres espèces: des espèces parasites comme les bactéries responsables de la maladie de Lyme; des espèces commensales comme les bactéries de notre estomac; des domestiquées comme la levure de boulanger; des exploitées comme les bovins.

L’espèce humaine affecte le fonctionnement de la plupart des écosystèmes: en exploitant des ressources: forestières par exemple; en modifiant le biotope local: comme les chaumes dans les alpages ou la rivière en la canalisant ;  en modifiant le biotope global: changement climatique, introduction d’espèces envahissantes.

Beaucoup d’écosystèmes mondiaux sont impactés, avec une perte mondiale de biodiversité et des conséquences néfastes pour les activités humaines: diminution de la production maraichère lorsque les abeilles ne sont plus là pour polliniser nos cultures comme c’est le cas en Chine; pollution des eaux par les plastiques; développement de maladies virales comme le Covid-19.

Pourtant, l’humanité tire un grand bénéfice de fonctions assurées gratuitement par les écosystèmes : ce sont les services écosystémiques. On connait les services: d’approvisionnement: bois, champignons, pollinisation, fruits et graines; de régulation : dépollution de l’eau et de l’air; lutte contre l’érosion, les ravageurs et les maladies, recyclage de matière organique, fixation de carbone, et de culture : récréation et valeur patrimoniale. 

Notre santé dépend en particulier de celle des écosystèmes qui nous environnent: notre pharmacopée se trouve dans la nature, raison pour laquelle nous devons la protéger. Ainsi, la connaissance scientifique des écosystèmes, c’est-à-dire l’écologie, peut permettre une gestion rationnelle des ressources exploitables, assurant à la fois l’activité économique et un maintien des services écosystémiques. L’ingénierie écologique est l’ensemble des techniques qui visent à manipuler, modifier, exploiter ou réparer les écosystèmes afin d’en tirer durablement le maximum de bénéfices: 

conservation biologique; restauration; compensation écologique. 

Tableau de composés actifs utilisés en Médecine

TP: Observer des bactéries dans les racines de plants de haricot

  • Prélevez une nodosité sur les racines
  • Ecrasez-la le plus possible sur une lame
  • Recouvrez d’une goutte d’eau
  • Recouvrez d’une lamelle
  • Observez au microscope au plus fort grossissement des choses qui bougent: ce sont des bactéries vivant en symbiose avec la plante.
  • Prenez une vidéo et partagez-la.

Vidéos faites des élèves de 1ere spécialité SVT:

Observation de nodosités écrasées non colorées (x600)
Observation de nodosités écrasées colorées au bleu de méthylène (x600)

Vidéo: « Une si jolie rivière »

https://www.reseau-canope.fr/notice/tdc-n-1001-1er-octobre-2010.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s